Les utilisations du faux plafond

urilisation
  • Cacher les gaines, la tuyauterie ou les chemins de câbles.
  • Masquer des défauts ou des fissures dans un plafond existant.
  • Réduire la hauteur sous le plafond pour l'esthétique d'une pièce ou pour optimiser le chauffage.
  • Mettre en place une isolation phonique et thermique.
  • En faire un élément de décoration à part entière (moulures, peintures, couleurs...)
  • Maîtriser l'éclairage d'une pièce, l'intensité et la diffusion lumineuse.

Les différents types de faux plafonds

types de faux plafonds

Le plafond suspendu


Le plus répandu est le plafond suspendu. La pose nécessite l'installation d'un châssis, d'une ossature bois ou de rails métalliques sur lesquels seront fixés les éléments qui sont bien souvent des dalles. La couleur, la texture et la luminosité de celui-ci peuvent être choisies en fonction du design du lieu et de l'ambiance lumineuse souhaitée. Les faux plafonds peuvent être en placo, en bois ou tout autre matériau léger, résistant et isolant. En savoir plus...


Le plafond tendu


Il existe aussi des faux plafonds tendus en tissu ou autre matériau : Une toile est tendue en hauteur avec des fixations sur les murs. Cette technique est parfois moins coûteuse et rapide à installer (le chantier est plus simple et plus propre également), très esthétique aussi car il est possible de créer des volumes. Elle permet également d'intégrer la partie éclairage (led, néons ou autres) mais on peut choisir de diffuser la lumière de façon moins directe, derrière le velum, ce qui ne convient pas trop à un bureau de travail, mais qui peut être très adapté à un bar, un club, un restaurant, un hall d'accueil, une salle de réception ou un magasin pour lequel on souhaitera une ambiance feutrée, légèrement tamisée et conviviale. En savoir plus...


Le plafond décoratif en plâtre


Nous avons surtout abordé les faux plafonds discrets, ceux à qui ont demande juste de diffuser la lumière en fonction des besoins, d'isoler et de se faire oublier, mais le plafond peut être aussi un support de décoration à part entière. Dans ce cas, il peut être parcouru de moulure en plâtre ou de peintures, motifs ou textures, comme dans le cas des plafonds décoratifs marocains, plutôt baroques et aux couleurs chaudes. En savoir plus...


Associer luminaires et faux plafond


L’installation des éclairages se prépare en amont. Avant l’installation du faux plafond, il est nécessaire d’y repérer les futurs emplacements des lumières pour y amener l’électricité en perçant les trous correspondant à la taille de chaque luminaire. Ensuite, les rails peuvent venir sur les cornières et se clipper ou se visser sur les suspentes. Les luminaires choisis dépendent aussi de la distance entre le faux plafond et la structure pour éviter d’éventuels problèmes de surchauffe. Il faut compter au moins quinze centimètres mais la distance doit être indiquée sur les supports de spots choisis. Car avec un faux plafond, l’idéal est d’opter pour des plafonniers ou des spots accrochés au plafond d'origine. Il est également possible d’opter pour un plafond lumineux, intégré directement dans la structure du plafond suspendu . La suspension est la plus classique car elle est centrale dans la pièce mais la structure du plafond doit supporter son poids sans s'affaiblir. Contre ce risque, les systèmes encastrés de spots sont de plus en plus répandus. Ils se fixent sur un fil tendu ou des rails. Principale atout de cette solution : elle limite les fixations.


La musique et le chauffage au plafond, c’est possible!


C’est une nouveauté qui plaira aux amateurs de musique : la diffusion sonore au plafond ! Idéal pour écouter les infos dans la salle de bain ou apprécier un album dans la cuisine via un haut-parleur encastré. La domotique permet d’écouter la musique de son choix n’importe où dans la maison. En effet, les haut-parleurs installés en faux plafond diffusent le programme choisi et l'amplificateur peut être piloté à distance. Pour ceux qui préfèrent diffuser du chaud, c’est également une nouveauté rendue possible par l’installation d’un système à rayonnement infrarouge lointain dans un plafond tendu. Parfaitement invisible, ce mode de chauffage innovant présente d’autres atouts à la fois en termes d’économie et de confort. Homogène, le sensation de chaleur est très agréable et de qualité équivalente à un plancher chauffant. Sans oublier que l’environnement est plus sain qu’avec un chauffage classique car le rayonnement infrarouge dans le faux plafond ne brasse pas d’air, respecte l’hygrométrie de l'habitat et limite la prolifération de moisissures notamment. Les plafonds chauffants, électriques ou à eau, sont davantage utilisés en tertiaire qu’en habitat individuel car, épais d’en moyenne dix centimètres, ils nécessitent une hauteur minimale de 2,40 m et sont plus chers au mètre carré à l'installation qu’un chauffage au sol. A noter enfin que certains modèles proposent un mode réversible : plafond chauffant l’hiver ; plafond rafraîchissant l’été ! Le chauffage est alors composé d'un réseau hydraulique alimenté par une pompe à chaleur réversible en circuit fermé.